Se former tout au long de la vie relève d'un investissement personnel et d'efforts élevés. Il faut considérer que cet effort n'est pas seulement le fait de la volonté et il correspond bien souvent aux conditions financières à rassembler pour assurer la mise en œuvre du projet de formation.

Dans cette voie, et notamment pour ce qui concerne la formation continue et/ou à distance (http://www.formasup.fr/), les possibilités de financement (http://www.education.gouv.fr/cid217/la-formation-tout-au-long-de-la-vie.html ) sont nombreuses. Elles sont dépendantes de la situation du candidat, qu'il soit salarié ou demandeur d’emploi.

A l'initiative du salarié ou de l'employeur, plusieurs systèmes coexistent : plan de formation, période de professionnalisation, droit individuel à la formation, congé individuel de formation (CIF), congé de formation professionnelle (CFP) ou financement émanant d’un Conseil Régional.

Pour les demandeurs d’emplois : financement de la formation par Pôle emploi, par le Conseil Régional ou par contrat de professionnalisation.
D'autres moyens de financement existent : caisses de retraite, fonds d’assurance formation (Fonds Interprofessionnel de Formation des Professions Libérales ; Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprise ; Fonds d’Assurance Formation des Professions Médicales Libérales ) pour les indépendants et professions libérales, Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées.

Enfin, si aucune de ces solutions de financement ne vous est accessible, il est toujours possible de recourir au financement personnel, ou en se tournant vers un organisme de crédit classique (banque ou société de prêt) parmi lesquels Finadea, Financo, Finaref, France Loisirs Finance, Banque Accord, FranFinance, Ge Money Bank, Groupama, La Banque Postale, Macif, Mediatis, Monabanq... (liste non exhaustive!) qui proposent de nombreuses offres de prêt personnel et soulageront l'impact de votre projet sur votre trésorerie.

eXTReMe Tracker